L’avènement de la Blockchain

Blockchain

Blockchain : block to block

La conjoncture actuelle veut que la technologie soit à l’honneur.

De nouveaux modèles se créent, la crypto-monnaie a déjà fait son entrée en scène, le  bitcoin est un terme qui vous parle n’est-ce pas !

La blockchain, c’est le principe qui sous-tend la possibilité d’un tel fonctionnement digital.

Son créateur reste anonyme et est connu sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto.

 

Annoncée comme une révolution, ce concept a été inventé par un groupe de chercheurs en 1991. C’est la conséquence de nouveaux fonctionnements apportés par l’ère numérique : un fonctionnement horizontal basé sur la confiance et la transparence où l’on trouvait auparavant des organes de contrôle hiérarchisés.

La technologie mise sur la sécurité, la rapidité Efficacité.

Pour faire simple la blockchain est une base de données dynamique évolutive.

C’est un système peer to peer (de paire à paire donc autonome) de blocs interdépendants qui contiennent des informations inviolables,  cela paraît au premiers abords un peu flou. C’est pourquoi nous allons dépoussiérer tout cela.

 

Décryptage

Ce terme vous est sûrement inconnu mais vous avez sans doute entendu parler du bitcoin.

Et bien, le bitcoin est une des utilisations possible de la blockchain ! Et il faut savoir que depuis sa création le bitcoin n’a jamais été hacké !

C’est en 2009, que Satoshi Nakamoto a lancé le bitcoin.

“Bitcoin will do to bank what email do to the post industry”.

Comprenez la blockchain est un concept futuriste qui supplantera le système bancaire que nous connaissons.

C’est en fait un système de monnaie décentralisé grâce à une technologie de stockage et de transmission basée sur la confiance et l’anonymat.

Ce système informatique garde une trace de toutes les transactions passées. L’historique indique la date, le montant , les clés publiques mais pas l’identité des utilisateurs. Les mineurs connectent leurs ordinateurs sur le réseau et peuvent ainsi valider les transactions. En général ce sont des entreprises ou des particuliers qui vérifient avec de puissantes machines et quelques formules mathématiques que tout est en règle.

Par analogie on pourrait présenter le concept Blockhain comme un manuscrit inviolable et digital. Ce registre de transaction ne laisse place à aucune fraude possible étant donné que les enregistrements sont réalisés en temps réels, vérifiés par tous et organisés de manière chronologique.

 

Grands Groupes et blockchain

Face aux GAFA, ce mode de fonctionnement transversal redonne du pouvoir aux utilisateurs, c’est une alternative plus juste. Cependant, les pionniers dans ce domaine auront une longueur d’avance. Sans surprise, depuis quelques jours Facebook a opté pour la décentralisation et a réorganisé en profondeur sa structure interne. La suite logique aux voeux de Zuckerberg pour 2018 paraît-il et ainsi il a nommé un certain David Marcus à la nouvelle division Blockchain.

 

(medef , cryptographie asymétrique)

 

L’utilisation est vaste, pour échanger de l’argent, voter en ligne ou même vendre un acte de propriété tout cela est possible avec la blockchain.

Et pour les entreprises me direz vous ?

Quelle utilité peut-on en tirer et bien nous allons voir cela rapidement:

Aujourd’hui la blockchain représente 1,4 Milliards d’€ investit dans des start-up.

 

Pour l’instant les DSI (directeurs de système informatiques) restent frileux, ils ne représentent qu’1% pour ceux qui l’ont intégré dans leur stratégie d’entreprise, 8% envisagent de s’y intéresser et le restant ne cernent pas les cas d’usages. (rapport d’enquête de Gartner, leader mondial en matière de conseil et de recherche dans le domaine des techniques avancées).

La raison de ce faible engouement est fortement lié à la modification structurelle et fonctionnelle que la blockchain demande. Il reste encore de nombreux points à étudier.

L’immaturité technique financière et règlementaire à ce sujet sont autant de freins qui obscurcissent les enjeux pour les novices.

 

Domaines professionnels bousculés par la blockchain

 

Du fait de la fraîcheur de cette technologie, il est aujourd’hui impossible de se positionner clairement sur ces enjeux. La rapidité d’exécution de transaction et la baisse des coûts engendré par la collaboration permet de visionner un futur prometteur. Barclay utilise la technologie pour ses transactions mondiales.

Inévitablement, cette tech viendra détrôner des sociétés qui avaient pourtant un solide passif. C’est pourquoi il est important de se tenir informé des évolutions.

Les secteurs financiers, de l’assurance,de l’analyse prédictive,de l’IOT, de la télécommunication ont une plus grande chance d’être touchés rapidement.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *